Recherche tous paramètres :
Le Lys Bourbonnais immobilier :
manoirs à vendre toutes régions

Manoir Belle Époque « la Colline aux Oiseaux », ancien relais de chasse à vendre

Manoir Belle Époque, ancien relais de chasse à vendre (03)

Bocage bourbonnais (03)
Mandat n° 1219

Entre Moulins et Vichy, charmant site bucolique dominant un panorama à 360° entre Val d’Allier, Bocage bourbonnais et Vallée de la Sioule. 5 ha de bosquets, prairies libres, gentilhommière Art Nouveau d’environ 400 m² à rafraîchir, écuries aménagées, chenil, hangar, isolé dans la pleine nature sans nuisances !

Au bout d’une allée privée, le site invisible des routes fut certainement prisé pour la vue : son charmant nom pourrait se traduire par « Colline Enchanteresse » ou « Mont Joyeux », ou encore « Chant sur la Colline », et plus logiquement : « la Colline aux Oiseaux ».

Le « château », ancien relais de chasse Belle Époque paré de pierre de taille en grès, possède le charme typique des petits châteaux du XIXe siècle, avec des fioritures Art Nouveau en élégants et fins vitraux dans le grand salon donnant sur la vue. D’environ 200 m² au sol, la demeure possède de nombreuses ouvertures apportant une luminosité idéale toute la journée : au sud-ouest côté vue, et au nord-est côté écuries. L’élégant perron en pierre de lave ouest possède une étonnante balustre en grès.

Construite sur une hauteur, la demeure domine le panorama apaisant du bocage vallonné, ainsi que son parc superbe d’arbres centenaires d’essences variées, arbustes d’ornement, ainsi que sur ses communs. Ceux-ci sont encore composés d’harmonieuses écuries à tourelles, petite maison du piqueux habitable (3 pièces, confort sommaire mais très habitable), cernant la cour des chiens à l’arrière avec le chenil. En tout plus de 5 ha d’un seul tenant, entourant bien les bâtiments, et accessible par une longue allée de marronniers. Nulle nuisance sonore ni visuelle, ni de voisinage.

Contemporain de Barrès, le député royaliste Delahaye, ingénieur au génie civil, qui commanda cette demeure à la fin du XIXe siècle, fut aussi l’ardent défenseur de l’obligation d’intégrité des députés dont il était, notamment dans l’affaire des pots-de-vin du Canal du Panama. Suite à son intervention à la Chambre, une commission d’enquête fut ouverte sur cet énorme scandale financier qui ruina maint particulier.

Le relais de chasse : d’un plan très habituellement logique dans ces grandes maisons rectangulaires et hautes, la demeure possède des pièces communicantes ouvertes sur chaque façade, et quatre niveaux, dont combles aménageables et caves très anciennes, voûtées et profondes, à hauteur d’homme (accès intérieur et extérieur ; chaufferies, vin, réserve fuel) ; 200 m² au sol et étage sont aménagés. Le gros œuvre a été rénové petit à petit :
Rez-de-chaussée (pièces nobles sud-ouest, pièces de l’office nord-est) :
- hall d’entrée (débotté) à carrelage originel, répartissant les pièces de vie et de réception (toilettes et douche)
- petit salon à cheminée, ou chambre de plain-pied
- grand salon à parquet de chêne, cheminée de marbre, vitraux « aux oiseaux », porte-fenêtre sur perron, esplanade et vue
- salle à manger à carreaux originels, poêle alsacien, vitraux « aux personnages »
- cuisine (très simple, est) ouverte sur espace repas (fenêtres sud-ouest et sud)
- bureau est
- chambre nord-est.
Étage des chambres (à rafraîchir) :
- 6 chambres (souvent avec lavabo et cheminée), dont la « chambre au balcon » centrale
- 2 anti-chambres (espaces idéaux pour salles d’eau), lingerie
- salle de bain avec toilettes
- salle de douche avec toilettes.
Grenier aménageable : isolé de l’étage, parquet et charpente traditionnelle pin.

Le gros oeuvre : toitures en ardoises pour le logis, et petite tuile pour les communs ; huisseries anciennes à survitrage, isolation intermédiaire en isofloc (papier recyclé 15 cm) ; deux grosses chaudières 2007: fuel (4 cuves 1500 l) et bois en relais (réduction de charges et respect de l’environnement) avec circuit et radiateurs dans toute la maison (sauf comble) ; sanitaires et plomberie anciens mais fonctionnels. Assainissement individuel : fosse 16 m³ au château, 3 m³ à la maison du piqueux. Resterait à décorer l’ensemble de l’habitation, et réhabiliter plomberie et sanitaires.

Le second œuvre : possède des éléments de qualité d’origine, typiques de l’époque : carreaux de ciment à motifs, cheminées de marbre, parquets de chêne au RDC, parquet de pin à l’étage ; portes intérieures d’origine, boiseries ; bel escalier central tournant en chêne, charmants vitraux des réceptions, ainsi que les sols anciens de la dépendance (à moderniser aussi).

Les volumes : ils restent familiaux, et classiquement utilisés dès l’origine au RDC pour des réceptions de taille moyenne (entre 25 et 40 m²), ouvrant les unes sur les autres; à l’étage, les chambres ont des dimensions habituelles aussi : entre 20 et 30 m² ; les combles du logis, aménageables, arborent une belle charpente traditionnelle en pin.

Classe énergétique :
DPE non exigible.

Les dépendances (toitures rénovées en 2011): légèrement à l’écart, elles sont de dimensions modestes aussi, mais suffisantes, en bon état de gros œuvre :
La maison du piqueux :
- cuisine
- salle
- salle de douche avec toilettes
- 2 chambres mansardées.
Les écuries :
- garages, ateliers, boxes à chevaux
- jolies tourelles carrées dont l’une sommairement aménagée en petit appartement (1 pièce à chaque niveau).
Le chenil : long bâtiment de plain-pied transformé en grand atelier, ouvert sur la cour des chiens, elle-même fermée par la maison du piqueux, écuries et murets.
Ancienne bergerie.
Hangar.
Taxes foncières : 2200 €.

Cet ancien relais de chasse Belle Époque (inscription 1893 sur la cloche), dominant le panorama, possède un charme coquet et des dimensions familiales. Ses atouts :
- vue
- parc superbe
- volumes
- dépendances
- sûreté du gros œuvre
- pas de voisinage visible
- puits
- bâtiments au centre du terrain
- possibilités d’agrandissement des surfaces habitables
- commerces proches…

Charmante demeure aux portes de la Vallée de la Sioule, en plein cœur du Bourbonnais : à
• 10 min de Saint-Pourçain
• 3 h de Paris
• 30 min de Vichy
• 20 min autoroute A71
• 1 h 15 aéroport de Clermont-Ferrand.

Prix : 555 000 €

honoraires à la charge du vendeur
En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Explications